Protéger les écoles juives et les centres communautaires

Partout au Canada, la communauté juive demeure encore une des plus visées par les crimes à caractère haineux. Un rapport présenté en juin 2015 par Statistiques Canada affirmait que les Juifs étaient davantage la cible de crimes haineux que toute autre communauté religieuse au pays. La législation actuelle admet que tout crime à caractère haineux ou fondé sur des préjugés commis contre un lieu de culte – comme une synagogue – constitue une infraction criminelle distincte qui prévoit de sérieuses sentences pour ses auteurs. Or, ces dispositions légales s’appliquent uniquement à ces lieux en particulier et non aux écoles ou aux centres communautaires.

Le CIJA fait pression pour que des modifications législatives soient apportées afin de combler cette lacune. Le CIJA a, par exemple, soutenu un projet de loi d’initiative parlementaire, le C-510, qui se penchait sur ces questions. Le projet avait reçu le soutien de la majorité des membres de tous les partis, mais n’a pas été adopté avant les élections du 19 octobre 2015. Avec le C-510, tout crime fondé sur des préjugés, de la discrimination ou de la haine et commis contre des institutions scolaires ou communautaires serait devenu une infraction criminelle distincte, passible de 10 années de prison. Cette loi aurait eu pour effet d’étendre la jurisprudence qui touche les synagogues à toutes les autres installations communautaires.

© Copyright 2015 CIJA. Tous droits réservés.
Politique